Archives mensuelles : décembre 2012

Les AOC Cheverny et Quincy


Les AOC Cheverny et Quincy

Entre la Loire et le Cher, il y a un banc de terre plate, au sol sablonneux et aéré, fertile et boisé. Cette terre est traversée de longues routes rectilignes à n’en plus finir, ennuyeuses à mourir pour des motards, mais tellement adaptée à la tournée des caves de la Vallée de la Loire! C’est ainsi qu’entre les terrines de chasse, les feux de cheminée et les visites moyenâgeuses, je découvris l’AOC Cheverny et l’AOC Quincy.

Par avance, je demande pardon à mes amis de Nevers de ne pas avoir choisi la route du Chavignol (fromage) -> Sancerre (vin rouge) -> Pouilly (vin blanc) -> Magny-Cours (moto) .

Mais face au Château de Chambord ou à l’enceinte médiéval d’Amboise, le Palais Ducal de Nevers ne faisait pas le poids… Ah ben oui, on n’a pas tous eu Léonard de Vinci comme architecte !

Après le Château de Chambord, on frôle celui de Cheverny. C’est la bâtisse qui a servi de modèle pour le Château de Moulinsart (Tintin :-) et qui est représenté sur la plupart des bouteilles de Cheverny et Court-Cheverny. Seulement 35 vignerons exploitent ces deux jeunes AOC datant de 1993. Messieurs Morin père et fils exploitent un petit vignoble de 7ha qui s’étale tout autour de leur maison.

Le Cheverny blanc est vin blanc sec, très floral, à base de Sauvignon. Je l’ai trouvé un peu court. Le Court-Cheverny est à base de Romorantin. Il est possible d’en faire une vin moelleux. Mais ce n’est pas trop ma tasse de thé non plus. Par contre; les Morin du Domaine Vadet font également un Cheverny rouge avec 60% de Gamay et 40% de Pinot noir. C’est un vin rouge assez fruité et acidulé, léger et minéral, typique des vins de Loire. Pour accompagner les plats simples et les poissons, il me plaît beaucoup, surtout à 4€ la bouteille.


Les AOC Cheverny et Quincy

En s’enfonçant dans les bois de la Sologne, on arrive en Champagne berrichonne. Tout cet ensemble naturel et préservé me rappelle les puissantes sorcières du Berry. Entre les arbres de la forêt touffue, ou juste au bord d’un étang, la biche apeurée par les chasseurs nous mène vers la chaumière de la sorcière

Nous, on a préféré s’arrêter au Domaine Tatin. C’est un bel endroit avec des volets verts pistache qui fait aussi maison d’hôtes. Là, on y goûte le Reuilly Les Demoiselles Tatin et plusieurs Quincy.

Cet AOC est le plus ancien de la Vallée de la Loire (70 ans). On ne peut en trouver qu’à Quincy et à Brinay. 100% Sauvignon, le vin est ouvert et complexe. Il laisse beaucoup de place au terroir. Ainsi, deux favoris nous ont fait de l’oeil :

- Quincy la Cuvée Vin noble du domaine du Tremblay : sûrement le domaine le plus ancien en Sauvignon de la région. Il a du corps, un nez floral et un goût de fruits blancs, d’amertume de pamplemousse et un retour un peu salé. Forcément, il accompagnera sur un plateau d’huîtres dès le lendemain. (7€ la bouteille)

- Quincy la Cuvée Sucellus du domaine du Tremblay est curieux. J’aimerai savoir comment ce vin évoluerait d’ici 5 ans. Issu à 100% de vieilles vignes, fermenté en barrique neuve du Cher, il a un retour très prononcé de noix de muscade, une longueur en bouche salé et sucré comme un abricot rôti. Il s’agit là d’une belle découverte. (13 ou 15€ la bouteille, je ne sais plus, c’est un coup de coeur !)

Domaine du Vardet (Robert MORIN)
247 rue de Bournigal 41250 MONT PRES CHAMBORD
Tél : 02.54.70.72.98 e-mail : domaineduvardet@gmail.com

Morin fils est très gentil et nous a fait une dégustation très sympathique. Il est présent sur le marché parisien de Convention un dimanche sur deux. Si vous préférez le père, il est à Auguste Blanqui.

Les Domaines Tatin (Chantal Wilk et Jean Tatin)
Le Tremblay 18120 BRINAY
Tel : 02 48 75 20 09 – 06 08 60 55 66

Le domaine fait aussi maison d’hôtes : vraiment charmant !

Between the Loire river and Cher river, there is a piece of flat land, the soil is sandy and aerated, fertile and forested. This land is crossed by long straight roads to no end, boring to die for bikers, but so adapted to the tour of the cellars of the Loire Valley! Thus, between terrines, chimney fires and medieval visits, I discovered the AOC Cheverny and AOC Quincy.

In advance, I apologize to my friends from Nevers not have chosen the journey : Chavignol (cheese) -> Sancerre (wine red) -> Pouilly (white wine) -> Magny-Cours (motorcycle). But versus the Chateau de Chambord or medieval enclusure of Amboise, the Ducal Palace of Nevers could not fight … Oh yeah, we did not all have an architect named Leonardo de Vince!

After the Château de Chambord, we saw Cheverny that it borders. This is the building that served as a model for Moulinsart Castle (Tintin :-) and that is represented on most bottles of Cheverny and Court-Cheverny. Only 35 wine growers these have made thoose two young AOC from 1993. Mrs Morin father and son operate a small 7ha vineyard which spreads around their house.

The AOC Cheverny white is a dry white wine, very floral, based on Sauvignon. I found it a bit short. The Court-Cheverny is based on Romorantin. It is possible to make a sweet wine. But it is not my cup of tea either. For cons, the Domain Vadet of Mr Morin has a Cheverny red with 60% Gamay and 40% Pinot Noir. This is a rather fruity red wine, tangy, light and mineral, typical of the Loire Valley's wine. To accompany simple dishes and fish, I like it a lot, especially for 4€ a bottle.

By penetrating into the Sologne forest, we arrived at Champagne Berry. This whole natural and preserved place remembered me the powerful Berry's witches. Among the trees of the dense forest, or just at the edge of a pond, the doe frightened by hunters leads us to the hut of the witch

We chose to stop at Domaine Tatin. It is a beautiful place with green pistachio shutters. There, we tasted the Les Demoiselles Tatin Reuilly and several Quincy. This Quincy AOC is the oldest of the Loire Valley (70 years). We can only find that AOC in Quincy and Brinay. 100% Sauvignon, the wine is open and complex. It leaves plenty of place to the terroir. Thus, we have two favorites :

- Quincy Cuvée Noble wine, Tremblay domain: surely the oldest Sauvignon area in the region. It is fullbody, a floral nose and taste of white fruits, bitter of grapefruit and return a little salty. Necessarily it will accompany a platter of oysters on the morrow. (7 € per bottle)

- Quincy Cuvée Sucellus (Tremblay domain too) is curious. I would like to know how this wine will evolve in the next 5 years. From 100% old vines, fermented in new barrels from Cher region's forest, it has a very strong return of nutmeg, a length in the mouth like a sweet and salty roasted apricot. This is a wonderful discovery. (13 or € 15 a bottle, I do not know, this is a favorite!)

Domaine du Vardet (Robert MORIN)
247 rue de Bournigal 41250 MONT PRES CHAMBORD
Tél : 02.54.70.72.98 e-mail : domaineduvardet@gmail.com

Morin son is very nice and gave us a very nice tasting. It is present on the Parisian market at Convention on alternate Sundays. If you prefer the father, it isat Auguste Blanqui.

Les Domaines Tatin (Chantal Wilk et Jean Tatin)
Le Tremblay 18120 BRINAY
Tel : 02 48 75 20 09 – 06 08 60 55 66

The area is also a guesthouse: really charming !

La Grange aux Dîmes


La Grange aux Dîmes

Quelle drôle d’idée d’appeler son restaurant la “Grange aux impôts” ! En effet, petit rappel de cours d’histoire : la dîme était l’impôt prélevé par l’Eglise sur les récoltes. En cette période de crise financière, il n’y a pas mieux pour (ne pas) convaincre les consommateurs de manger au restaurant.

Heureusement que le Chef Raphaël Perseil a d’autres arguments que le nom de son établissement. Aidé par son jeune acolyte en salle, il propose trois menus de saison et distribue ses bonnes adresses pour se fournir en produit du terroir.

Et puis, tant qu’à jouer les Châtelains depuis deux jours, autant aller prélever la dîme et festoyer à la grange.

En amuse-bouche : la crème froide courge butternut et quelques germes qui piquent pour réveiller les papilles.

En entrée :

- un vol-au-vent tout feuilleté avec fricassée de coques et des légumes de toutes les couleurs. J’adore quand c’est ludique et que le feuilleté n’est pas tout détrempé. Bravo à la garniture servie sans la sauce !

- un nougat de riz de veau aux noisettes (mama mia !) avec une énorme tuile aux sésames

Nougat de rie de veau et vol-au-vent à la fricassée de coques

Nougat de rie de veau et vol-au-vent à la fricassée de coques

En plat :

- un dos de cabillaud rôti avec une croûte de fruits secs (pistaches, noisettes, myrtilles, etc.), accompagné de courge spaghetti. Ce légume fait parti des summum que l’on puisse me proposer au restaurant. (En fait, je crois même que la courge spaguetti partage la place de number one avec la terrine de queue de boeuf.) Parce qu’un cuistot aura pris la peine de gratter la chair petit à petit pour me présenter un effiloché de courge (coeur dans mes yeux qui brillent !)

- une tranche de roulé de volaille, coeur de foie gras et sauce au vin jaune : la cuisson était juste parfaite. La petite astuce confiée par le garçon en salle est que la volaille finie sa cuisson tout doucement pendant la réchauffe.

Courge spaghetti et roulé de volaille

Courge spaghetti et roulé de volaille


La Grange aux Dîmes

Pour finir la bouteille de Château de Targé Saumur Champigny qu’on nous avait conseillé, rien de mieux qu’un plateau de fromages bien garni : Saint-Nectaire au lait cru, tomme, Comté, Fourme d’Ambert, Munster…

La Grange aux Dîmes
place de l'Eglise, 18310 Saint-Outrille, France
Tel : 02 48 71 84 93

What a strange idea to call a restaurant the "Barn of taxes!" Indeed, a small history lesson reminder: the tithe was the tax imposed by the Church on crops. In this period of financial crisis, there is no better way to (do not) convince consumers to eat at restaurant.

Fortunately, the Chef Raphael Perseil has better arguments than the name of his establishment. Assisted by his young sidekick in the dinning room, he offers three seasonal menus and distributes his suppliers addresse for local products. And then, as well as we have been playing Châtelains for two days as well go to tithe and feast in the barn.

As appetizers: Cold soup of butternut with germinated seeds itchy to awaken the taste buds.

As starters:

- A puffy vol-au-vent with shells fricassee and colorfull vegetables. I love when it's fun and the puff is not all soggy. Congratulations to the serving without sauce!

- A sweetbread nougat with hazelnuts(mama mia!) With a huge sesame flat cookie

As dishes:

- A roasted cod fillet with a crust of nuts (pistachios, hazelnuts, blueberries, etc.)., With spaghetti squash. This vegetable is part of the ultimate that you can offer me at the restaurant. (In fact, I even think the spaghetti squash is sharing the number one place with the oxtail terrine.) Because a Chef will bother to scrape gradually the flesh to present me a shredded squash (hearts shining in my eyes!)

- A slice of rolled chicken breast with a heart of foie gras and yellow wine sauce. The cooking was just perfect. The small tip entrusted by the waiter is that the chicken ends cooking slowly during the warmer.

To finish the bottle of Château de Targé Saumur Champigny we are advised, nothing better than a well-stocked cheese board: Saint-Nectaire au lait cru, tomme, Comté, Fourme d’Ambert, Munster…

La Grange aux Dîmes
place de l'Eglise, 18310 Saint-Outrille, France
Tel : 02 48 71 84 93

La Grange aux Dîmes


La Grange aux Dîmes

Quelle drôle d’idée d’appeler son restaurant la “Grange aux impôts” ! En effet, petit rappel de cours d’histoire : la dîme était l’impôt prélevé par l’Eglise sur les récoltes. En cette période de crise financière, il n’y a pas mieux pour (ne pas) convaincre les consommateurs de manger au restaurant.

Heureusement que le Chef Raphaël Perseil a d’autres arguments que le nom de son établissement. Aidé par son jeune acolyte en salle, il propose trois menus de saison et distribue ses bonnes adresses pour se fournir en produit du terroir.

Et puis, tant qu’à jouer les Châtelains depuis deux jours, autant aller prélever la dîme et festoyer à la grange.

En amuse-bouche : la crème froide courge butternut et quelques germes qui piquent pour réveiller les papilles.

En entrée :

- un vol-au-vent tout feuilleté avec fricassée de coques et des légumes de toutes les couleurs. J’adore quand c’est ludique et que le feuilleté n’est pas tout détrempé. Bravo à la garniture servie sans la sauce !

- un nougat de riz de veau aux noisettes (mama mia !) avec une énorme tuile aux sésames

Nougat de rie de veau et vol-au-vent à la fricassée de coques

Nougat de rie de veau et vol-au-vent à la fricassée de coques

En plat :

- un dos de cabillaud rôti avec une croûte de fruits secs (pistaches, noisettes, myrtilles, etc.), accompagné de courge spaghetti. Ce légume fait parti des summum que l’on puisse me proposer au restaurant. (En fait, je crois même que la courge spaguetti partage la place de number one avec la terrine de queue de boeuf.) Parce qu’un cuistot aura pris la peine de gratter la chair petit à petit pour me présenter un effiloché de courge (coeur dans mes yeux qui brillent !)

- une tranche de roulé de volaille, coeur de foie gras et sauce au vin jaune : la cuisson était juste parfaite. La petite astuce confiée par le garçon en salle est que la volaille finie sa cuisson tout doucement pendant la réchauffe.

Courge spaghetti et roulé de volaille

Courge spaghetti et roulé de volaille


La Grange aux Dîmes

Pour finir la bouteille de Château de Targé Saumur Champigny qu’on nous avait conseillé, rien de mieux qu’un plateau de fromages bien garni : Saint-Nectaire au lait cru, tomme, Comté, Fourme d’Ambert, Munster…

La Grange aux Dîmes
place de l'Eglise, 18310 Saint-Outrille, France
Tel : 02 48 71 84 93

What a strange idea to call a restaurant the "Barn of taxes!" Indeed, a small history lesson reminder: the tithe was the tax imposed by the Church on crops. In this period of financial crisis, there is no better way to (do not) convince consumers to eat at restaurant.

Fortunately, the Chef Raphael Perseil has better arguments than the name of his establishment. Assisted by his young sidekick in the dinning room, he offers three seasonal menus and distributes his suppliers addresse for local products. And then, as well as we have been playing Châtelains for two days as well go to tithe and feast in the barn.

As appetizers: Cold soup of butternut with germinated seeds itchy to awaken the taste buds.

As starters:

- A puffy vol-au-vent with shells fricassee and colorfull vegetables. I love when it's fun and the puff is not all soggy. Congratulations to the serving without sauce!

- A sweetbread nougat with hazelnuts(mama mia!) With a huge sesame flat cookie

As dishes:

- A roasted cod fillet with a crust of nuts (pistachios, hazelnuts, blueberries, etc.)., With spaghetti squash. This vegetable is part of the ultimate that you can offer me at the restaurant. (In fact, I even think the spaghetti squash is sharing the number one place with the oxtail terrine.) Because a Chef will bother to scrape gradually the flesh to present me a shredded squash (hearts shining in my eyes!)

- A slice of rolled chicken breast with a heart of foie gras and yellow wine sauce. The cooking was just perfect. The small tip entrusted by the waiter is that the chicken ends cooking slowly during the warmer.

To finish the bottle of Château de Targé Saumur Champigny we are advised, nothing better than a well-stocked cheese board: Saint-Nectaire au lait cru, tomme, Comté, Fourme d’Ambert, Munster…

La Grange aux Dîmes
place de l'Eglise, 18310 Saint-Outrille, France
Tel : 02 48 71 84 93