Archives mensuelles : juin 2013

ob_fefabf4cf0e8dba1fc2b09d7323f0c1b_hamburger-maison1

Buns pour hamburger maison



Réunion de papa + enfants + friteuse = hamburgers maison

Je mets tous les ingrédients sur la table, les sauces, un gros rouleau de serviettes… Et chacun se crée son hamburger. Je compte sur les papa pour gérer et finir les burgers des enfants. C’est fou comme ils se débrouillent comme des pro !

Je recommande :
- 100 à 150 g de frites par personnes
- des steacks hachés 5% MG étalés au rouleau à pâtisserie
- 1 oignon jaune grillé pour 4 burgers
- des tomates tranchées
- des feuilles de laitues croustillantes
- des cornichons aigre-doux
- des tranches de fromage fondu
- des tranches de bacon grillés
- des buns passés au grill
- des sauces : piment, ketchup, mayonnaise, diablo, curry, fromage frais…

Pour des buns maison, j’ai piqué la recette sur “Paris Dans Ma Cuisine” qui l’a piqué sur “Le Pétrin”.

Pour 12 buns :
- 500 g de farine
- de la levure de boulanger
- 25 g de sucre
- 200 ml d’eau tiède + 75 ml de lait
- 30 g de margarine

Former une grosse boule de pâte, en ajoutant la margarine en dernier. Couvrir d’un torchon humide et laisser lever 2h à l’abri des courants d’air.

Au bout de ce temps, prétrir à nouveau une dizaine de minutes et former 12 boules légèrement aplaties. Laisser reposer encore 1h.

Au bout de ce temps, les badigeonner avec un oeuf, saupoudrer de graines de sésame. Puis enfourner 15 min à 200°C, avec un ramequin d’eau.

Buns pour hamburger maison

Buns for homemade hamburger

Dad’s meeting + children + fryer = homemade hamburgers and french fries

I put all the ingredients on the table, sauces, a large towel roll… And each creates its hamburger. I trust on the Daddys to manage and finish the children’s burgers. It’s amazing how they are doing as professionnals !

I recommend:
- 100 to 150 g of french fries per person
- The steaks 5% fat spread with a rolling pin
- 1 yellow onion grilled for 4 burgers
- Sliced ​​tomatoes
- Crisp lettuce leaves
- Sweet and sour pickles
- Slices of melted cheese
- Slices of grilled bacon
- Grilled buns
- Sauces: chili, ketchup, mayonnaise, diablo, cur
ry, fresh cheese …

For homemade buns, I stole the recipe on « Paris dans ma cuisine » who has it from « Le Pétrin ».

For 12 buns:
- 500 g of flour
- baker’s yeast
- 25 g of sugar
- 200 ml of warm water + 75 ml of milk
- 30 g of
margarine

Form a ball of dough, adding margarine at last. Cover with a damp cloth and let growth for 2 hours, away from drafts.

After this time, knead again for ten minutes and make 12 balls slightly flattened. Let stand 1 hour yet.

After this time, brush with egg, sprinkle with sesame seeds. And bake 15 minutes at 200 ° C, with a ramekin of water.

cake olive citron vin blanc

Cake au citron, huile d’olive et vin blanc

Faire des dégustation à la maison, c’est vraiment top ! Mais que faire des litres de vin restant ? D’autant plus que manger des plats en sauce n’est pas mon fort. La réponse : le cake au vin blanc.

Cette recette existe en version salée avec du jambon et du fromage râpé. Mais pour les vins blancs doux comme le Riesling ou le Liebfraumilch, je préfère nettement le cake sucré à l’huile d’olive et au citron jaune. Et puis, c’est une bonne alternative aussi quand on n’a pas de beurre.

Ce cake a une bonne tenue qui ne s’émiette pas après cuisson, donc topissime pour emmener chez des amis ou pour présenter à l’apéro (on y revient !).

Ce cake a une bonne tenue qui ne s’émiette pas après cuisson, donc topissime pour emmener chez des amis ou pour présenter à l’apéro (on y revient !).



Pour 2 cakes :
- 200 g de sucre
- 4 oeufs
- 25 cl de vin blanc
- 9 g de baking powder
(équivalent de la levure chimique)
- 25 cl d’huile d’olive
- 300 g de farine
- le zeste d’1 citron jaune

Battre 4 jaunes d’oeuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter le vin et l’huile. Puis le baking powder, la farine et le zeste de citron.

A la fin, incorporer doucement les blancs d’oeuf salés et battus en neige ferme.

Cuire 40 min à 160°C (thermostat 5).

Wine tasting at home is really great! But what to do with the liters of wine left? Especially when eating sauces is not my forte. The answer: the wine cake.

This recipe is available for a salted cake with ham and cheese. But for sweet white wines such as Riesling or Liebfraumilch, I prefer the sweet cake with olive oil and yellow lemon. And it is also a good alternative when you have no butter.

This cake hold well, that does not crumble after cooking, also the top to take to friends or to present for apéritif.

For two cakes:
- 200 g of sugar
- 4 eggs
- 25 cl of white wine
- 9 g of baking powder
- 25 cl of olive oil
- 300 g of flour
- Zest of
1 yellow lemon

Beat 4 egg yolks with the sugar until the mixture whitens. Add the wine and oil. Then the baking powder, flour and lemon zest.

In the end, slowly add the salted and stiffly beaten egg whites.

Bake 40 minutes at 160 ° C (th. 5).

ob_8de1375992d76456cef54f9586e66716_carruades-de-lafite

Le Pauillac 2009 des Carruades de Lafite

Déguster une bouteille provenant du Château Lafite, cela peut m’arriver parfois. Malgré ce que l’on peut imaginer, le plus probable est que cette dégustation est lieu à Shanghai, à plus de 10 000 km de la propriété. Ce fût dans une chambre fermée d’un restaurant Taïwanais (je trouve les plats et les odeurs plus délicates que les restaurants chinois classiques), avec une équipe de palais commerciaux à « éduquer ».

ob_8de1375992d76456cef54f9586e66716_carruades-de-lafite1

Pour la petite histoire, Carruades de Lafite s’écrit toujours un « S » car il désigne le Plateau des Carruades (carrières de pierre) attenant au château. Depuis le 17e siècle, le Château Lafite est la propriété de la famille Rotschild. La famille acquiert le Plateau des Carruades en 1845. Celui-ci produit déjà son propre vin. Les Rotschild se l’approprient comme second vin sous le nom de Moulin des Carruades. Ce n’est qu’en 1980, qu’il prend le nom des Carruades de Lafite.

Le Pauillac Carruades de Lafite est produit à hauteur de 20 à 30 000 caisses par an (15 000 pour le 1er Cru Château Lafite-Rotschild). Il se compose grande partie de Cabernet Sauvignon, puis de Merlot, Cabernet Franc et Petit Verdot (j’adore ce nom, il est trop kawaï). 80% du « vin » est vieilli en barrique 16 à 20 mois.

Concernant le millésime 2009, il a été vendangé assez tard dans le mois de septembre, ce qui lui vaut un tanin très mûr, très prometteur mais peu accessible jeune.

Du coup, pour parfaire la dégustation, je l’ai fait décanter une heure et demie, le temps de faire une dégustation comparative des blancs du marché chinois et de manger les hors-d’œuvre froids. Le site Internet de Château Lafite conseille deux heures de décantation et une dégustation entre 16 et 18°C. Je pense qu’il faut bien cela. Les dernières gorgées en fin de soirée l’ont prouvé !

Malgré l’impatience, la dégustation a été agréable et instructive. Le parfum de violette, l’odeur de l’essence d’amande amère, la couleur pourpre… tous étaient au rendez-vous. Le paradoxe avantage/inconvénient des vins connus est la pseudo découverte/confirmation de ce que l’on dit de ces vins.

En effet, je confirme que c’est un vin d’une excellente qualité aromatique, chaque parfum a sa place, que le tanin est mûr, que la « mâche » est ronde et agréable comme un voile de velours. Et en même temps, je découvre la finesse et l’élégance du vin, comme j’apprécierai la compagnie d’un gentleman en soirée. Peut-on flirter avec un vin ?

Restaurant taïwanais : Jing TaiWan (Taïwan d’or)
219 Wending road, Xuhui district, Shanghai

Ceci est une patte d'oie confite. C'est assez fort au goût, mais surtout assez compliqué à déguster avec des baguettes.

Ceci est une patte d’oie confite. C’est assez fort au goût, mais surtout assez compliqué à déguster avec des baguettes.

Tasting a wine coming from the Lafite Rotschild Castle may arrived to me. Despite of probability, it may arrived more often in Shanghai, more than 10 000 km far from the castle. Last time, it was in a closed chamber, in a Taïwanese restaurant, making the « education » of sales people’s palates.

For the story, Carruades de Lafite is always written with a « S » because it is about Carruades (stone quarries) plateau, adjoining to the castle. Since the 17th century, Lafite’s castle had been the Rotschild Family property. The family bought the Carruades plateau in 1845. It was already producing its own wine. Rotschilds decided this wine to become their second wine and called it « Moulin des Carruades ». The wine was named « Carruades de Lafite » un 1980, only 30 years ago.

There is 20 to 30 000 cases of Pauillac Carruades de Lafite per year (15 000 cases for 1er Cru Château Lafite-Rotschild). It is made by Cabernet-Sauvignon, Merlot, Carbernet Franc and Petit Verdot (this name is so cute!). 80% of the wine is aged in barrel from 16 to 20 months.



2009 vintage was harvested a little bit late in September. That brings it ripe tanin taste which is hopeful for aging. To have a perfect tasting, I put the wine in a decanter for half and a hour, enough time to taste white wines from chinese market with cold hoers-d’oeuvre. Château Lafite website advises 2 hours for decantation and a temperature tasting between 16 and 18°C. I think this wine needs it, the last sips prouve it !

Despite the impatience, the tasting is enjoyable and informative. The scent of violets, the smell of bitter almond, purple color … all things are there where we are waiting for them. The paradox advantage / disadvantage of the wellknown wine is the discovery / confirmation of what is said about these famous wine.

Indeed, I can confirm that this is a wine with great aromatic quality, each flavor has its place, the tannin is ripe, the « mash » is nice and round like a velvet veil. At the same time, I discovered the delicacy and elegance of the wine, as I appreciate the company of a gentleman in the evening. Can you flirt with a wine?

Taiwanese restaurant : Jing TaiWan (Gold Taïwan)
219 Wending road, Xuhui district, Shangh
ai

tapenade olive verte amande

Tapenade verte aigre-douce aux amandes

Allez, encore une recette d’apéro sans cholestérol*. Je m’attaque à la tapenade d’olive verte à la poudre d’amande, façon Marmiton.org. La recette en vidéo ici.

J’ai une préférence pour une tapenade bien mixée, avec beaucoup d’amande en poudre. Cela la rend plus crémeuse et plus douce au goût. Du coup, je peux ajouter plus de câpres et de jus de citron pour bien contrebalancer.

Et pour que ce soit vraiment parfait, je la sers sur des toasts coupés dans une fine baguette aux céréales, légèrement en biais, pour avoir plus de surface à tartiner.

Pour 200 g d’olive verte :
- 4 petites gousses d’ail
- 1 cuillère à soupe de câpres
- 4 cuillères à soupe d’amande en poudre
- le jus d’un gros citron
- 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

Mixer les olives avec l’ail, les câpres et le jus de citron. Ajouter pour finir la poudre d’amande et l’huile. Et tartiner généreusement les toasts.

Let’s have an other cholesterol free recipe for apéritif time*. I am found of the green olive tapenade with ground almonds, as on Marmiton.org. The video of the recipe here.

I prefer a well-mixed tapenade with lots of almond powder. This makes it creamier and sweeter in taste. So, I can add more capers and lemon juice to balance well.

And that is really perfect with toasts cut into a thin baguette with seeds, slightly angled, for more surface.

For 200 g of green olives:
- 4 cloves of garlic
- 1 tablespoon of capers
- 4 tablespoons of almond powder
- The juice of a big lemon
- 2 tablespoo
ns of olive oil

Mix the olives with garlic, capers and lemon juice. Finally add the almond powder and oil. And spread generously on toasts.

* Recipe of tuna rillettes
* Recipe for dried tomatoes confit in olive oil
* Recipe for yogurt cake with smoked trout

 

rillette de thon et oeuf

Oeufs mollets coulant sur des rillettes de thon

Le régime Dukan, ça peut nous arriver à tous, même quand on ne l’a pas choisi. Souvent, j’ai reçu des amis végétaliens, des femmes enceintes et même des enfants. Mais de tous les régimes confondus, le Dukan est bien le plus compliqué à gérer !

Compliqué par ce que je ne veux pas proposer 15 tranches de jambon de poulet enroulées ou encore 6 steacks hachés, sans pain ni sauce, juste servis avec des piques en bois.



Alors j’ai fait des oeufs mollets au jaune tout coulant sur un lit de rillettes de thon. Et toc dans ton régime Dukan !

Pour cuire des oeufs mollets, c’est à la minute prêt :

L’eau doit bien bouillir. Plonger les oeufs dans l’eau à l’aide d’une écumoire et faire cuire 6 min. Au bout de ce temps, plonger les oeufs dans de l’eau froide.
Ecaler délicatement et couper en deux pour la présentation.

Pour un gros bol de rillettes de thon,

- 280 g de thon au naturel bien égoutté
- 1 pot de yaourt 0%
- 1 cuillère à soupe de moutarde
- 1 cuillère à soupe de câpres hachées
- 2 cuillères à soupe de jus de citron
- poivre blanc (sel)

Mélanger tous les ingrédients ensemble pendant que cuisent les oeufs. Puis mettre au frais.

The Dukan diet, it can happen to all of us, even when we do not choose it. Often I have received vegan friends, pregnant women and children. But from all together diets, the Dukan is the most difficult to manage!

Complicated by what I do not want to offer 15 wrapped slices of chicken ham or 6 steaks, without bread or sauce, just served with toothpicks.

So I did mollet eggs with yolk flowing over a bed of tuna rillettes. And toc in your Dukan diet!

Cooking a mollet egg is about the exact minute:

The water must boil well. Dip the eggs into the water with a slotted spoon and cook for 6 minutes. After this time, immerse the eggs in cold water.
Gently peel them and cut them in half for presentatio
n.

For a large bowl of tuna rillettes:

- 280 g of tuna in brine well drained
- 1 pot of yogurt 0%
- 1 tablespoon of mustard
- 1 tablespoon of chopped capers
- 2 tablespoons of lemon juice
- White pep
per (salt)

Mix all ingredients together while cooking eggs. Then chill.

tomates confites

Tomates confites à l’huile d’olive

C’est la saison des apéro sur le balcon : après s’être inondé de soleil, on en veut encore ! Profitons des derniers rayons de la journée avec des petites choses estivales à picorer. J’aime proposer des produits originaux et j’aime surtout que cela ne me coûte pas un bras à chaque fois. (J’aime beaucoup les apéro.)

Forcément des tomates confites c’est bien, fait soit même c’est mieux (idem pour les fromages marinés). Je prévois de grandes quantités pour en faire des piques au fromage, des pains spéciaux, des tartines ou encore des fougasses.



Pour préparer des tomates confites, il faut s’y prendre à l’avance. On commence en se procurant des tomates allongées séchées. Soit on en passe des fraîches au four ou au déshydrateur, soit on profite d’un séjour chez les copines à Fréjus pour en acheter du tout prêt (du tout sec).

La veille, verser sur les demi-tomates séchées de l’eau bouillante et couvrir.

Le lendemain, bien les égoutter. Puis mettre en pot avec des aromates. Il faut bien recouvrir le tout d’huile d’olive, secouer légèrement pour faire échapper les bulles d’air et fermer hermétiquement.

Conserver dans le noir pendant une à deux semaines. Plus on attend, meilleur c’est !

J’ai choisi une huile d’olive vierge toute simple, quelques feuilles de laurier (piquées aussi chez une copine à Nevers) et des gousses d’ail.



Confit tomatoes in olive oil

It’s the aperitif season on the balcony: after sun-drenched, we want more! Enjoy the last sunbeams of the day with little things to peck. I like to offer original products and I especially like that it does not cost me an arm each time. (I am loving french « apéro ».)

Necessarily confit tomatoes are good, and better home made (same for pickled cheese). I plan to make large quantities to use it on pikes cheese, breads, toasts or focaccia.

To prepare the tomatoes, you have to make it in advance. It begins by providing dried elongated tomatoes. Either bake fresh tomatoes in the oven or the dehydrator, or you can enjoy a stay in Frejus friends to buy it.

The day before, pour boiling water on dried tomato halves and cover.

The next day, drain well. Then put in a pot with spices and aromates. It must be covered by olive oil, shake gently to avoid any air bubbles and close tightly.

Store in the dark for one to two weeks. The longer we wait, the better the taste!
I chose a simple virgin olive oil, a few bay leaves (also stitched at a friend’s in Nevers) and garl
ic.

Caballo Loco 13

Le Caballo Loco n°13



Le Caballo Loco n°13 est un vin chilien issu du système Solaris. Brett Jackson, le winemaker de la Vina Valdivieso, a mis au point ce grand vin grâce aux nombreux domaines que possède la maison Valdivieso. En effet, cette dernière possède des terres du nord au sud du Chili. Ainsi, Brett choisit chaque année d’assembler les meilleurs vins pour en faire un nouveau numéro (ou pas). Puis il garde une partie de ce vin pour l’assembler avec le vin au numéro suivant. Vous me suivez ?

Par exemple, dans le Caballo Loco n° 13, il y a presque 50% du vin issu du Cabollo Loco n°12. Dans le n°12, il y a presque 50% du n°11, dans le numéro 11, il y a du n°10… Plus le numéro du Caballo Loco est élevé, plus il est intéressant.

Mais un numéro ne correspond pas à un millésime. D’abord parce que légalement ce n’est pas possible avec du vin issu des vendanges précédentes. Et puis parce que selon la qualité des vendanges, il n’y a pas un nouveau numéro chaque année.

Bref, tout cela pour dire que ce vin est d’une complexité aromatique détonante ! Dès l’ouverture, c’est de la poudre de fusil qui nous saute au nez, puis doucement viennent les épices chaudes comme le poivre et le musc, la fraîcheur du réglisse, le bouquet suave de roses. Et c’est magnifiquement changeant jusque 4 heures après l’ouverture.

En bouche, c’est tout aussi complexe. Je ne retiendrais que la cerise noir et les fruits mûrs, un fond de poivron et la douceur du tanin qui finit longuement sur une note de confiture de datte. Le tout avec un goût de vin bien sûr.

Pour déguster un tel vin, je suis retournée chez Noble House (restaurant installé dans un manoir espagnol de Shanghai). Et comme à chaque fois, les mets que j’y ai dégusté furent à la hauteur du vin.

Assiette de charcuterie séchée en cheminée

Assiette de charcuterie séchée en cheminée

Verre de Chardonnay, poisson séché en sauce aigre-doux, consommé de baby chou chinois et noix de Saint-Jacques

Verre de Chardonnay, poisson séché en sauce aigre-doux, consommé de baby chou chinois et noix de Saint-Jacques

Noble House
Building n°1, n°46 Anting road, Xuhui district, Shanghai

The Caballo Loco number 13 is a Chilean wine made with Solary system. Brett Jackson, the winemaker for Vina Valdivieso, has developed this great wine thanks to the many vineyards that Valdivieso has. Indeed, it owns lands from north and south of Chile. Thus, Brett chooses each year to assemble the best wines to make a new number (or not). Then he keeps part of this wine to assemble with the next number wine. Following ?

For example, in the Caballo Loco number 13, there is almost 50% of the wine from Cabollo Loco number 12. In No. 12, there is almost 50% of No. 11, in No. 11, there is No. 10 … Higher is the Caballo Loco’s number, more the wine is interesting.

But number does not match with a vintage. First, because legally it is not possible with the wine assembled with previous vintages. And because according to the quality of the harvest, there is not a new issue every year.

Anyway, this wine is an explosive aromatic complexity! Upon opening, this is the gunpowder that jump in the nose, then gently come hot spices like pepper and musk, the freshness of licorice, sweet bouquet of roses. And it is beautifully changing up to 4 hours after opening.

In the mouth, it is equally complex. I would remind the black cherry and ripe fruits, a background of pepper and the sweetness of tannin which eventually hold a note of datte jam. With a wine taste of course.

To taste this wine, I went back to Noble House (restaurant in a Spanish mansion in Shanghai). And as always, the food that I tasted there were at the height level of the wine.

Noble House
Building No. 1, No. 46 Anting Road, Xuhui District, Shan
ghai

Bruxelles

Bruxelles, la ville plaisir

Pourquoi choisir Bruxelles comme destination week-end ?

Bruxelles, la ville plaisir

- parce que c’est à trois heures de Paris en voiture
- parce que le centre ville historique se visite en une journée à pied, même quand il pleut
- parce qu’on adore la BD
- et parce qu’on y mange super bien !
(je suis allergique à la bière)



On y mange notamment de très bonnes frites fraîches à la graisse de boeuf. Notre QG s’est établi chez Fritland en plein quartier piéton du centre : Rue Henri Maus 49, métro Bourse. Il est immanquable. Et même qu’il est très bien placé pour repérer le fameux bar La Bécasse, caché au fond d’une petite ruelle.

La ville est plutôt animée, avec des trésors cachés à chaque coin de rue : des category, des illustrations et même des noms de rue qui font hommage au monde de la BD. Les quartiers touristiques font bonne figure mais les restaurants aussi. Les proportions sont gargantuesques ! Plateaux de fruits de mer, brochettes de viande et autres rations de friture font peur.

Nous sommes allés nous réfugier Chez Vincent. Un bistrot qui n’a l’air de rien vu de l’extérieur, mais en pleine effervescence à l’intérieur. Un conseil : réservez ou revenez plus tard. L’ambiance cantine y est très sympa, avec un bar de service au milieu de la salle. Le personnel y termine les cuissons et le dressage. Une fois assis, nous avons attendu près d’une heure en sirotant une bouteille de Saint-Estèphe 2007 (tant qu’à faire…).

Bruxelles, la ville plaisir

Enfin, notre côte de boeuf Angus est arrivée : cuisson parfaite. Accompagnée de pommes duchesse géantes (j’adore les pommes duchesse avec des morceaux de patate dedans et aromatisées à la muscade !), avec option “sauce béarnaise ou salade”.

“- Vous voulez dire ‘sauce béarnaise ou sauce salade’ ?
- Non, je dis bien ce qui est écrit : sauce ou salade
- Euh… et en accompagnement ce sera pomme de terre ou salade ?
- Non madame, en accompagnement, c’est pomme de terre ! Où cherchez-vous le problème ?
- Pas de problème, on prendra pomme de terre, sauce et salade.”

En effet, la “salade” est une salade composée tellement saucée qu’elle peut servir à la place de la Béarnaise. Par contre, pas de moutarde, sauf si on prend des frites

Chez Vincent, Rue des Dominicains 8, métro De Bruckere, téléphone :+32 2 511 23 03

Chez Vincent, Rue des Dominicains 8, métro De Bruckere, téléphone :+32 2 511 23 03

Nous avons aussi tenté la gastronomie belge. On s’est fait plaisir en réservant une petite table au restaurant Le Passage, une étoile au guide Michelin. Ambiance feutrée et dynamique à la fois, un service discret et souriant. J’ai beaucoup ri et apprécié chaque instant. Même à descendre aux toilettes (2 fois) à cloche-pied à cause d’une tendinite.

Tous les plats sont respectueux des produits, d’une surprenante fraîcheur. Les assiettes sont des arrangements simples de multiples saveurs, comme le concert d’un orchestre philharmonique. Un moment de dégustation simple et complexe à la fois, que du bonheur !

Bruxelles, la ville plaisir

Nous avons pris une bouteille d’Auxey-Duresse (Bourgogne). J’en étais tombé amoureuse chez Couron à Nevers ! Puis, on a continué avec une bouteille à emporter (voiture oblige, mais comptée moitié prix) de Minervois noté 98/100 par Robert Parker. Le sommelier nous a préparé la bouteille et on a emprunté 2 verres à l’hôtel. La soirée était parfaite.

Le menu du mois de mai :

- Sashimi saumon (avec une pétale de truffe printanière dessus :-) et tartare de thon rouge (zeste d’orange et de citron), artichaut, pommes vertes

- Langoustine à la plancha et cannelloni de langoustines, asperges rôties au parmesan, jus de langoustines, noilly, pourpier et kari gosse

- Ananas et bananes caramélisés au sucre de canne, mousseux au citron kalamansi (calamondin pour les fleuristes) et gaufre de Bruxelles (épaisse et croustillante)

Avenue J & P Carsoel 17, 1180 Bruxelles (Uccle)
A 15 minutes en voiture du centre de Bruxelles quand on veut bien écouter le co-pilote
Tel: +32 2 374 66 94

Bruxelles, la ville plaisir

Why Brussels as a weekend destination?
- Because it is three hours from Paris by car
- Because the city center can be visited in one day by foot, even when it rains
- Because we love comics
- And because the food is awesome!
(I
‘m allergic to beer)

Almost, we can eat very good french fries cooked in beef fat. Our headquarters was established in Fritland in pedestrian central area: 49 Henri Maus street, Metro Bourse. It is inevitable. And even that is very well placed to identify the famous La Bécasse pub, tucked in a small alley.

The city is quite lively, with hidden treasures around every corner: category, artwork and even street names are a tribute to the comic’s world. The tourist areas are doing well but also restaurants. The gargantuan proportions! Trays of seafood, meat kebabs and other frying rations scared us.

We went refuging to Chez Vincent. A bistro that does not look like anything seen from the outside, but buzzing inside. Tip: book a place or come back later. The canteen atmosphere is very nice, with a bar service in the middle of the room. The staff there completes the cooking and dressing. Once seated, we waited nearly an hour sipping a bottle of Saint-Estèphe 2007.

Finally, our Angus prime rib arrived: perfectly cooked. With giant Duchess potatoes (I love the duchess potatoes with chunks of potato in and flavored with nutmeg!), With option « béarnaise sauce or salad. »
« - You mean ‘béarnaise sauce or salad dressing’?
- No, I mean what is written : sauce or salad.
- Uh … and accompanying will be potatoes or salad?
- No, madam, in accompaniment is potatoes! Where is the problem you are looking for?
- No problem, we will have potatoes, sauce and salad.  »
Indeed, the « salad » is a salad so dressed that it can be used instead of any sauce. By cons, no mustard, unless
we have french fries…

Chez Vincent
8 Dominicans Street, metro De Bruckere, phone: +32 2511 23 M
arch

We also tried the Belgian gastronomy. We had the pleasure to book a small table at Le Passage a Michelin star restaurant. Cozy atmosphere and dynamic at the same time, discreet and friendly service. I laughed a lot and enjoyed every moment. Even going down to the toilet (2 times) hopping on one feet because of a tendinitis.

All dishes are respectfull to products, a surprising freshness. The dishes are simple arrangements of multiple flavors, as a Philharmonic concert. A simple moment of tasting and complex at the same time, what a pleasure!

We took a bottle of Auxey-Duresse (Burgundy). I had fallen in love with it at Couron in Nevers ! Then we continued with a bottle to take away (car requires, but counted half price) Minervois noted 98/100 by Robert Parker. The sommelier has prepared the bottle and we borrowed two glasses at the hotel. The evening was perfect.

Menu of the month of May:
- Sashimi (with a petal of spring truffle above :-) and red tuna tartare (orange peel and lemon), artichoke, green apple
- Lobster a la plancha and langoustine cannelloni, roasted asparagus with parmesan, juice scampi noilly, purslane and kari kid
- Pineapples and bananas caramelized sugar, sparkling lemon and kalamansi, Brussels waffle (thick
and crispy)

Le Passage
17 J & P Carsoel avenue, 1180 Brussels (Uccle)
15 minutes drive from the center of Brussels when listening to the co-pilot
Tel: +32
2 374 66 94

Akrame

Akrame, l’éphémère inoubliable

Le mois dernier, je suis allée dîner chez Akrame Benallal, dans son restaurant éponyme. Son menu Gourmand mets-vins avait pour fil rouge de “tenter de rendre l’éphémère inoubliable”. C’était vraiment une excellente soirée ! Le cadre est cosy et moderne à la fois et le service est sympathique. On a joué avec le sommelier à deviner les vins qu’il nous servait, tandis que les serveurs nous montraient directement de la cocotte ou de la poêle ce qu’ils allaient nous poser dans l’assiette.

Au début du repas, on ne sait pas ce qu’il va nous être servi. C’est un peu déroutant de se laisser complètement guider. De plus, avec toutes mes allergies alimentaires, j’étais un peu angoissée. Mais le personnel est à l’écoute, clair et précis et tout c’est très bien passé.

Akrame, l'éphémère inoubliable

Menu du mardi 07 mai 2013 :

Les “à picorer”, accompagnés de Champagne Jacquesson cuvée n°736
- Coqu’olive noire au yaourt
- Mini navet glaçon, mayonnaise au beurre noisette
- Brioche sardine moutarde à l’ancienne

Riesling réserve Domaine Trimbach – Alsace
Asperges de “Roques-Hautes” / cacahuète
Morilles du “Jura” / consommé des sous-bois (simplement sautées à l’ail d’ours, que l’on a commandé en plus, parce que j’adore les morilles fraîches !)

100% Sauvignon blanc serbe – Manifest 2010
Coques et couteaux en feuille de “Lolo rosso” / beurre blanc pomelos
Huître spéciale “Roumégous” / passionnément passion

Château Plain Point – Bordeaux blanc 100% Sauvignon blanc
Homard bleu à la vapeur de sapin et Tanaisie / pétales de champignon de Paris (moi, j’ai eu de jeunes asperges)

Saint-Romain – Domaine de Morret 100% Chardonnay
Barbue de ligne / feuille de blette et pousse d’épinard / thé vert en émulsion



Sorbet mandarine / safran

Saké dassaï 50%
Oeuf / poulet / maïs / pop corn

Ribiera “la vista” 100% cinsault
Quasi de veau / riz sauvage aux herbes, fromage blanc

Vin jaune d’Arbois 2004
Comté 46 mois / miel de Touraine

Ribiera “Vendanges tardives” 100% roussane
Poire au charbon en monochrome
Comme un vacherin
Glace à la bière (j’ai eu un sorbet à la place) / lait fermenté

Restaurant Akrame
19 Rue Lauriston, 75016 Paris (Métro Kléber)

Last month, I have been at Akrame Benallal for dinner, in his eponymous restaurant. His Menu Gourmand with food and wine pairing had a red line : « trying to make the ephemeral unforgettable ». It was a great evening! The setting is cozy and modern at the same time and the service is friendly. We played with the sommelier to guess the wines, while servers showed us directly from the pot or pan what would be serve in our dishe.

At the beginning of the meal, we do not know what will be served. It’s a little confusing to be completely guided. And with all my food allergies, I was a little anxious. But the staff was attentive, clear and precise and everything went very well.

Menu of Tuesday, May 7, 2013:

The « picking », accompanied by Champagne Jacquesson vintage n°736
- Black Coqu’olive with yoghurt
- Mini turnip icecube, brown butter mayonnaise
- Brioche sardine m
ustard

Domaine Trimbach Riesling Reserve – Alsace
Asparagus « Roques-Hautes » / peanut
Morels from « Jura » / undergrowth consumed (simply sautéed wild garlic, which we ordered, because I love the fresh more
ls!)

100% Sauvignon blanc Serbian – Manifest 2010
Shells and razor shells in « Lolo rosso » leave / grapefruit in white butter
Special oyster « Roumégous » / passionately pas
sion

Château Plain Point – Bordeaux white 100% Sauvignon Blanc
Blue lobster steamed in pine and Tansy / petals of Paris mushroom (I’ve had young asparagu
s)

Saint-Romain – Domaine Morret 100% Chardonnay
Savage brill / chard leaves and baby spinach / green tea emulsi
on

Tangerine sorbet / saffron

Sake Dassai 50%
Egg / chicken / corn / popco
rn

Ribiera the « vista » 100% Cinsault
Veal / wild rice with herbs, chee
se

Vin jaune d’Arbois 2004
46 months Comté cheese / honey from Tourai
ne

Ribiera « Late Harvest » 100% Roussanne
Monochrome of Pear coal
Like a Vacherin
Beer ice cream (I had a sorbet instead) / fermente
d milk