Archives mensuelles : septembre 2013

Chateau La Roque de By

Château La Roque de By 2003 Médoc



Il y a des vins qu’il ne faut pas juger trop rapidement. Surtout ceux qui n’ont pas respiré depuis une dizaine d’années. Ce Médoc du Château la Roque de By n’est pas un Cru Bourgeois comme son compère d’embouteillage, le Château La Tour de By.

La capsule de la bouteille est en aluminium lourd.Le bouchon est long et joliment teinté de violet. Cela annonce toujours de bonnes nouvelles olfactives.

Dans le premier verre, dès l’ouverture, le taux d’alcool est encore très élevé. Il fait monté des parfums assez vifs de bois et de fleurs. Mais sa couleur était légèrement oxydée et ses arômes très enfermés encore. Pour moi, tout cela était logique, on venait juste de faire sortir le bouchon.

Bref, cette bouteille de La Roque de By fut lâchement remplacée au dîner par un Grand Cru Chilien d’Apalpa de 2010. Très intéressant, très fort (supérieur à 14%vol), trop jeune. Il a donc été placé en carafe. Il était parfait au bout de 3 heures.

Finalement, après avoir reposé 24 heures dans sa bouteille, il était ouvert. Avec un nez de confiture de rose, une agréable pointe de fraîcheur à la fleur de violette. Côté bois, la senteur de départ s’est adoucie et me rappelle le patchouli.

Au goût, il est moins acide que la veille, le tanin est doux et sucré. Ce vin me rappelle les myrtilles que l’on picore en rentrant du marché.

Je pense qu’il aurait fallu passer ce vin en carafe pour l’ouvrir rapidement, au risque de l’éventer. Mais au moins, il aurait eu la chance de monter à table.

There are some wines that cannot be judged too quickly. Especially those who have not breathed for a decade. This Médoc from Château La Roque de By is not a Cru Bourgeois as his bottling accomplice, the Chateau La Tour de By.

The cap is heavy aluminum. The cork is long and beautifully colored by purple. It always gives good news for olfactives feelings.

In the first glass from the opening, the alcohol level is still very high. It raises some pretty sharp scents of wood and flowers. But his color was slightly oxidized and presented very still locked aromas. For me, it all made ​​sense, the cork was just left.

In short, this bottle of La Roque By was loosely replaced by a 2010 Chilean Grand Cru from Apalpa Valley. Very interesting, very strong (higher than 14% vol), too young. It was therefore placed in a carafe. It was perfect after 3 hours.

Finally, after standing 24 hours in the bottle, La Roque By had opened. With a nose of rose jam, a nice touch of freshness due to violet flower. Wood side, the scent of departure is softened and remembers patchouli.

To taste, it is less acidic than the day before, the tannin is soft and sweet. This wine reminds me of blueberries that are pecking on the way from the market.

I think we would have had to poor this wine in a decanter to open it faster, with the risk of fanning. But at least he would have had the chance to come on dinner table.

Shanghai métro

Shanghai Ô-rage !

Shanghai (China)

Il fait déjà trop chaud pour travailler : à 8h du matin, un bon 27°C, un vent chaud et violent… Je prédis l’orage ! Et bien entendu, j’ai oublié de fermer les fenêtres.

Shanghai (China)
It’s already too warm to work: at 8AM, a good 27 ° C, warm and strong wind … I predict the storm! And of course, I forgot to close the window
s.

Shanghai Ô-rage !

À 18h, les rues sont inondées et le métro est bondé.

At 6PM, the streets are flooded and the subway is crowded.

Shanghai Ô-rage !
risotto à la sauge

Besoin de réconfort : risotto à la sauge



D’après une recette d’Epicurien et suite à :

- un achat compulsif “Tiens j’ai acheté ce bouquet sans savoir ce que c’est, que va-t-on en faire ?”
- une dégustation de vin blanc me laissant quelques bouteilles au frigo
- un tournage de cuisine me laissant quelques barquettes de fromage frais
- une soirée seule à la maison à bosser.

Forcément, la situation appelle au réconfort, tout en donnant un coup de fouet aux papilles. Allez hop, au boulot !

Risotto à la sauge fraîche, pour moi et mes tupp’ :
- 175 g de riz rond arborio
- 1 petit bouquet de sauge fraîche grossièrement émincé
- 1 oignon émincé
- 10 cl de vin blanc sec
- 1 litre d’eau chaude
- 1/2 cube de bouillon de poule
- 1 grosse cuillère à soupe de fromage frais

Faire revenir l’oignon dans une noix de beurre. Lorsqu’il est doré, ajouter la sauge, puis le riz.

Lorsque le riz est translucide, ajouter le vin blanc.

Lorsque le vin est évaporé, ajouter de l’eau chaude jusqu’à ce que l’eau effleure la surface du riz et émietter le cube de bouillon. Commencer à compter 20 min de cuisson à feu moyen.

Lorsque l’eau est quasiment évaporée, ajouter encore de l’eau tout en remuant. Et ainsi de suite jusqu’à la fin de la cuisson.

En fin de cuisson, saler, poivrer et ajouter le fromage frais.

Mélanger et déguster brûlant.

Besoin de réconfort : risotto à la sauge

According to a recipe found on Epicurien, and further :
- a compulsive buying « Well I bought this thing without knowing what it is, what will we do with it
? »
- A tasting of white wine left me a few bottles in the fridge
- Filming kitchen leaving me a few trays of fresh cheese
- An evening alone at home to work.

Obviously, the situation calls for comfort, while giving me a boost via my taste buds. Let’s go to work!

Risotto with fresh sage, for me and my tupp’ :
- 175 g of arborio rice (or round rice)
- 1 small bunch of fresh sage roughly chopped
- 1 chopped onion
- 10 cl od dry white wine
- 1 liter of hot water
- 1/2 cube of chicken stock
- 1 large tablespoon of cream cheese

Saute onion in butter. When golden, add sage and rice.

When the rice is translucent, add the white wine.

When the wine has evaporated, add hot water until the water touches the surface of rice and crumble the bouillon cube. Start counting 20 minutes cooking over medium heat.

When the water is almost evaporated, add some more water while stirring. And so on until the end of cooking.

When cooked, add salt, pepper and cream cheese.
Mix and taste hot.