Archives par étiquette : Fête des mères

bouquet-rose-persil

Menu Fête des mères

Voici le charmant bouquet qu’on m’a offert au marché : rose jaunes et persil plat :-)

bouquet-rose-persil

Pour la fête des mères, nous avons cuisiné à quatre mains et pas une dispute. Voici le menu :

- apéritif au Champagne avec huîtres n°3 et crevettes grises, pain multi-céréales et beurre demi-sel

- en entrée : un Chablis pour accompagner des queues de langoustines, foie gras poêlé, roquette et vinaigrette framboise – basilic

- puis des huîtres chaudes gratinées persil et parmesan

- un granité de citron jaune à la vodka Beluga

- en plat  principal : un A.O.C. Faugères pour des brochettes de canard et foie gras, des abricots poêlée, des grenailles Rattes et des pois gourmands (les abricots étaient peut-être de trop).

- en dessert : je me suis trompée sur la présentation. Cela devait être des quenelles de sorbet de mangue, petit fondant au chocolat et crème anglaise. Ce fût un moelleux au chocolat (différence très significative !) servi avec une épaisse crème anglaise, une quenelle de sorbet et quelques framboise fraîches.

Les associations de saveurs étaient réussies. Le secret d’un tel repas réside dans le choix des vins, certes, mais également dans les quantités. Nous fûmes repus, mais pas trop, gais, mais pas saouls. Contents !

huitres-chaudes-gratinees

For Mother’s Day , we cooked for four hands and not a quarrel. Here is the menu :

- Champagne aperitif with oysters n° 3 and little grey shrimps, multi-grain bread and salted butter

- Starter : a Chablis to accompany langoustines, foie gras, arugula and raspberry vinaigrette with basil

- Then oysters gratined with parsley and parmesan chees

- A lemon and vodka Beluga granita

- Main course : an AOC Faugères for skewers of duck and foie gras, grilled apricots, Ratte potatoes and peas (perhaps apricots were too much)

- Dessert : I was wrong about the presentation. This should be two mango sorbet quenlles, chocolate fondant and little bit of custard. It was a chocolate cake (very significant difference !) served with thick custard, a quenelle of sorbet and some fresh raspberries.

Associations flavors were successful. The secret of such a meal lies in the choice of wines, certainly, but also in the quantity. We were fed, but not too much, joyfull, but not drunk. Happy!

Tour-Penedesses

Les Raisins de la colère, Domaine de la Tour Penedesses, AOC Faugères

Le Domaine de la Tour Penedesses est la propriété d’Alexandre Fouque. Lui et son épouse gèrent leurs différentes appellations avec passion et patience : on les retrouve au Salon des Vignerons Indépendants et même à Shanghai.

Côté marketing, ils font partis de ceux qui osent l’étiquette violette en velours et les cartes de visite en chinois. Côté vin, mon homme en est tombé amoureux au point qu’il m’a laissé sa carte bleue (!), et qu’au final, il n’a rien à regretter.

Pour présenter les Raisins de la colère, voici d’abord toute la partie technique, résumé méticuleux, agréable, passionnant mais concis : ICI

Je ne citerais qu’une phrase : “Alliance de la puissance d’un Languedoc et de la féminité d’un Bourgogne”. C’est exactement ça. La dégustation de ce vin m’avait laissé le souvenir de petits fruits noirs, de tanins soyeux et de retour chocolat.

Le nom des Raisins de la colère est également très bien choisi. Il sonne fort en écho au goût du vin et rappelle le film the Grapes of wrath. Il rappelle combien la terre est importante : le sol, le terroir, l’héritage. (Vin parfait pour la Fête des mères !)

Je l’ai donc choisit pour accompagner des brochettes de magrets de canard et foie gras. Nous aimons le canard en sucré-salé : une gastrique à la framboise et au miel est simple et suffisant. Je voulais un vin avec du caractère, du poivre et beaucoup de fruits.

Mais je voulais aussi un équilibre acidité – tanin pour préserver le foie gras cru, juste grillé sur la brochette. Grâce au bâtonnage et aux barriques neuves, le tanin des Raisins de la colère est soyeux malgré son jeune âge. Nous l’avons donc laissé aérer deux bonnes heures avant de le déguster.

Il s’agit de l’alliance met-vin le plus réussi jusque là.

Tour-Penedesses

The Domaine de la Tour Penedesses is Alexander Fouque property. He and his wife manage their different AOC appellations with passion and patience : find them at the Salon des Vignerons Independants and even in Shanghai.

Marketing side , they are part of those who dare to label with purple velvet and use Chinese business cards. Wine side, my boyfriend fell in love to the point that he left me his debit card (!), and in the end, he has nothing to regret.

To present the wine « Les raisins de la colère » , here first all the technical sheet : a meticulous, nice, exciting yet concise abstract : HERE.

I would quote one sentence : « Alliance of the power of a Languedoc and femininity of a Burgundy . » That’s exactly it. Tasting this wine left me memories of dark berry fruits, silky tannins and chocolate back.

The name Les raisins de la colère is also very well chosen. It sounds echoing the strong taste of the wine and reminds the film The Grapes of wrath. It recalls how the land is important: soil, terroir, inheritance.

So I chose to accompany skewers of duck breast and foie gras. We love the sweet and sour duck: gastric raspberry and honey is simple and sufficient. I wanted a wine with character, pepper and lots of fruit.

But I also wanted a balance of acidity and tannin to preserve the foie gras, just grilled on skewer. With stirring and new oak, tannin of Les Raisins de la colère is silky despite his young age. So we left airing two hours before serving .

It is the wine pairing the most successful so far.