Archives par étiquette : Italie

J1-TerraR-Corneglia

Cinque Terre en quatre jours

Coup de tête, prise de billets, un vol, un train et me voilà en Italie, en ce joli mois de mai. A moi belles rando, pasta mamma, fritures de poisson et tranches d’espadon !

Les Cinque Terre (prononcez « tchinkoué téré ») correspondent à un ensemble de cinq villages (principalement), situé dans le Parc National de la « Riviera italienne » (Parco Nazionale delle Cinque Terre). Celà signifie : juste au bord la mer Méditerranéenne et à flanc de montagne (les Apennins centrales).

Les amoureux de randonnées seront servis. Quelque soit votre niveau d’expérience ou de fatigue, il y en a pour tout le monde. J’ai particulièrement apprécié monter sur les terrasses, y admirer l’horizon au-delà de la mer, traverser les forêts pour relier les villages, et même la fine pluie rafraîchissante !

Le site de l’office de tourisme des Cinque Terre est très bien fait. Il y a même une application avec les tracés des randonnées. Il est tout en italien et m’a permis de choisir ses trajets de manière visuelle.

J’étais accompagnée de mon pote Oli, celui qui grogne quand il a trop chaud :-) On a eu beaucoup de chance avec la Météo : éclaircies et légères averses. Il faisait bon, pas chaud au point de mettre un short tous les jours, mais assez pour marcher en t-shirt. Je pense que nous avions bien fait de partir avant l’été !

J1 :

  • Nous arrivons au petit matin à la Spezia où nous installons notre quartier général. On nous recommande de ne pas faire que les Cinque Terre, mais de pousser vers le sud de la Spezia : Portovenere ou Lerici. Nos quatre jours commencent à faire court ! On voulait aussi prendre le temps de visiter la Spezia, d’aller à Pise…. Commençons par ce qui était prévu.
  • On repart en train direction Riomaggiore. On s’arrête « au milieu de la voie » : la gare est tellement petite que le train dépasse du quai, laissant descendre les passagers dans le tunnel.
  • Promenade dans le centre et le long de la côte le long d’un chemin touristique, jusqu’à la plage de cailloux. Tout est beau, tout est bon !
  • Nous décidons de rejoindre Manarola par la Via dell Amore : impossible. Il semblerait qu’il y ait eu des éboulements et que le chemin soit fermé. Finalement, nous prenons le train.
  • Arrivés à Manarola, direction Corniglia par le chemin de randonnée. Cela nous a pris 3 heures, en passant par Volastra.
  • Après un apéro bien généreux sur la terrasse-jardin Terro Rosso, nous prenons le dernier train pour rentrer à La Spezia. Nous avons attendu une heure, assis face à la mer, bercés par le bruit des vagues.
J1_Sentier-Riomaggiore
J1-FrittoM-Riomaggiore J1_Rando-Manarola
J1_Fresque-Manarola
J1_Terrasses-Volastra
J1_Sentier-Volastra J1-TerraR-Corneglia

J2 :

  • Aujourd’hui, on prend notre temps : nous avons parcouru trois villages en un jour. Nous ajoutons donc l’étape Portovenere. Et elle vaut vraiment le détour !
  • Nous y allons en bus (ticket à acheter au kiosque à journaux) par les routes sinueuses jusqu’à l’entrée de la ville fortifiée. Le centre est extrêmement touristique. Nous fuyons donc vers les hauteurs.
  • Le château Doria et son jardin sont à voir, puis la descente vers la grotte Arpaia est sympa. Là, nouvelle fuite vers l’église di San Pietro. Elle se dresse fièrement sur sa petite pointe de terre : rayée blanc et noir, comme les strates de roches sur lesquelles nous marchons.
  • Le Solarium prêt du port de plaisance est l’endroit idéal pour déguster une bière ou un affogato, en matant les Insta’.
  • Finalement, nous rentrons même bien assez tôt pour acheter quelques charcuteries et visiter le port de la Spezia.
J2_Arrivee-Portovenere
J2_Marbre-Portovenere
J2_SanPietro-Portovenere J2_Affogatto-Portovenere

J3 :

  • Journée grise et humide. Arrivés à Monterosso (le village le plus au nord des Cinque Terre) par la gare, nous sommes surpris par le nombre de personnes, de voitures, de restaurant : c’est LE village balnéaire des Cinque Terre.
  • Nous partons faire une très longue randonnées vers Vernazza, par l’itinéraire des sanctuaires et des églises. Cet itinéraire traverse tout le parc naturel par l’arrière pays. La notion de « chemin de pèlerinage » prend ici tout son sens… Le chemin commence par le littoral, très étroit et touristique. Puis monte à n’en plus finir, des marches, des pavés, de la route et encore des marches.
  • Afin, nous atteignons le sanctuaire di Nostra Signora de Soviore : top ! Une vue magnifique, le silence du recueillement et même du café :-)
  • Le chemin de la descente est très fleuri et odorant. Le vent iodé de la mer nous porte jusqu’au sanctuaire Nostra Signoria di Reggio.
  • Arrivés à Vernazza, nous retrouvons les gens, le bruit et les cris. La montagne devient addictive ! Nous repartons vite en direction de Corneglio par le sentier côtier. Entre deux raz-de-marée humaines, nous nous arrêtons au Bar de la Torre afin de prendre des photos clichés et le goûter.
  • 18h, nous sommes de retour à Corneglia, direction Terro Rosso pour y prendre un dernier verre. On connaît bien le chemin maintenant.
J3_centre-Monterosso J3_Sanctuaire-Monterosso
J3_Saviore-Monterosso
J3_Sentier-Vernazza J3_Signora-Vernazza
J3_Arrivee-Vernazza J3_Gouter-Vernazza

J3_Torre-Vernazza

J4 :

  • En chemin vers la gare de la Spezia, nous visitons l’immense église (c’est un sanctuaire en pleine ville) de Nostra Signora della Neve. Elle est très jolie et bien mise en valeur par des lumières intérieures. Le maître des lieux est également charmant, prenant le temps de nous expliquer (en italien) l’histoire de la statue de la « Sainte-Marie des neiges ».
  • Le train en direction de Pise passe par la célèbre carrière de marbre de Carrere. Oli tenait à le faire remarquer.
  • A Pise, on s’offre un super restaurant : le San Domenico, histoire de faire connaissance avec la bistronomie Pisane, accompagné d’une bière fumée à la châtaigne. J’aime le mot « castagne » :-).
  • La ville ensuite se visite assez rapidement : les principaux monuments sont réunis sur deux places. La Piazza del Duomo possède une pelouse particulièrement agréable pour la sieste. Et il faut le dire : la tour de Pise penche vraiment beaucoup.
J4_eglise-LaSpezia
J4_Statut-Pise J4_Bière-Pise

J4_Graphiti-Pise J4_LeTour-Pise

La compote de prune et sa panna cotta

C'est encore la saison des prunes ! Ou pas… loin est le temps où on pouvait goûter les fruits et les fromages avant de les acheter. Elles étaient belles avec les joues rouges, bien lourdes et gonflées de jus ; un peu trop de jus d'ailleurs, les saveurs en étaient toutes diluées. Bon, ben, les prunes finiront en compote acidulée : 4 belles prunes + 1 pomme + 1 cuillère à soupe de sucre de canne et c’est réglé.

Pour rendre ce dessert plus ludique, j'ai hésité à servir cette compote avec un shortbread aux herbes aromatiques, comme j'ai goûté chez Couron. Je n'ai pas hésité bien longtemps : trop de manutention. Ce sera donc une panna cotta.


La compote de prune et sa panna cotta

C’est alors que j’ai mis à l’épreuve les plus grands Chefs que je pouvais trouver dans ma cuisine pour m’aider à trouver LA recette de panna cotta onctueuse mais ferme, crémeuse mais pas trop, gourmande mais pas trop, parfumée mais pas trop… Voici un bref résumé de mon tour d’horizon :

- My little Italy de Laura Zavan qui est ma bible pour tous les plats qui sonnent italiens : 1L de crème entière pour 6 feuilles de gélatine. Ouais Mama !

- Ma petite robe noire de Trish Deseine que je n’ouvre jamais sauf pour regarder les images. Alors que je m’apprêtais à abandonner l’exploration de cette garde-robe digne de Carrie Bradshow, je tombe sur le mélange suivant : 50cl de crème pour 3 feuilles de gélatine. Je le savais déjà, merci.

- A priori, la panna cotta ne fait pas partie des desserts qui font craquer Christophe Michalak

Dans ma cuisine, il y a aussi un ordi.

- Marmiton.org faisait grand débat du plus de lait ou plus de crème, oui mais non, mais combien elle pèse la feuille de gélatine ? J’avoue que c’est assez déconcertant d’avoir un paquet de 9 feuilles de gélatine pesant 17g, mais que sortie du sachet, chaque feuille pèse 2g…

- Cléa cuisine proposait du lait de soja, de la crème, du yaourt de brebis et de l’agar-agar. Même si je suis j’adore tous ces ingrédients, je ne voulais pas tant compliquer mon petit pot de crème blanc.

- Et c’est Estérelle d’Esterkitchen qui me proposa exactement ce que j’avais déjà dans l’idée de dedans ma tête mais que je voulais quand même que quelqu’un me conforte : 20cl de crème + 30cl de lait + 3 feuilles de gélatine. Sa recette réconfortante de panna cotta à la verveine est ici.

Recette simple et rapide de panna cotta à la compote de prunes

Pour 10 ramequins, récupérés des desserts Gü :
- 20 cl de crème fleurette
- 30 cl de lait
- 3 cuillères à soupe de sucre de canne
- 3 feuilles de gélatine de 2 g chacune
- 1 cuillère à café d’essence d’amande amère

Faites réchauffer le lait et la crème avec le sucre. Faites ramollir les feuilles de gélatine dans de l’eau froide, essorez-les, puis faites-les fondre dans le lait-crème. Ajoutez l’essence d’amande amère. Remplissez les petits pots de moitié et laissez prendre au frais. 10min chrono avec une petite louche à confiture !

Faites couler par-dessus la compote de prunes (froide !) : comme c’est un dessert et non un coulis, je mets 50% panna cotta et 50% compote. Filmez et conservez au réfrigérateur.

Panna cotta aromatisée à l'amande amère et compote de prunes acidulée

Panna cotta aromatisée à l’amande amère et compote de prunes acidulée

The brunette girl and her panna cotta

It is still the season of plums! Or not … far away the time where we could enjoy the fruits and cheeses before buying them. They were beautiful with red cheeks, though heavy and swollen juice. A little too much juice for that matter: the flavors were all diluted. Well, they will end into a plum compote: 4 large plums + 1 apple + 1 tablespoon sugar cane and it's done.

To make this dessert more fun, I was hesitant to serve this compote with shortbread with herbs, as I've tasted in Couron. I did not hesitate long: too much handling. It will be served with a panna cotta.

So I tested most Chefs I could find in my kitchen to help me to find THE recipe for a creamy panna cotta but firm, but not too greedy, not too fragrant… Here is a brief summary of my overview:

- My little Italy by Laura Zavan is my bible for all dishes that sound Italian: 1L full cream for 6 sheets gelatin. Yeah Mama!

- My Little Black Dress from Trish Deseine that I never opened except to look at the images. While I was getting ready to leave the exploration of this wardrobe worthy of Carrie Bradshow, I came across the following mixture: 50cl cream + 3 sheets of gelatin. I already knew that, thank you for loosing my time.

- A priori, the panna cotta is not part of the desserts which seduce Christophe Michalak

In my kitchen, there is also a computer:

- Marmiton.org was great debate between more milk or more cream, not but not yes, but how much is the gelatin weight? I admit that it is quite disconcerting to have a package of 9 sheets of gelatin weighing 17g, but out of the bag, each sheet weighs 2g…

- Clea cuisine suggested soy milk, cream, sheep milk yogurt and agar-agar. Even if I love all these ingredients, I did not complicate my little pot of white cream.

- And it was Estérelle of Esterkitchen who offered me exactly what I had in my head the idea that I still wanted someone comforts me: 20cl cream + 20cl milk + 3 sheets gelatin. Her comforting verbena panna cotta recipe is here.

Quick and easy recipe of panna cotta with plums compote
For 10 ramekins, recovered from Gü desserts:
- 20 cl of cream
- 30 cl of milk
- 3 tablespoons of sugar cane
- 3 sheets of gelatin 2 g each
- 1 teaspoon of bitter almond flavour (essence)

Warm the milk and cream with sugar. Soften the gelatin in cold water, wring them and melt them in the milk-cream. Add the almond essence. Fill jars half and leave to cool. 10min with a small jam ladle !

Shed the plums compote (cold!) on the panna cotta: as this is not a dessert sauce, I put 50% compote and 50% panna cotta. Cover and store in refrigerator.

Risotto à la truite fumée

C'est le genre de recette vite fait bien fait, qui se mitonne tout seul, pendant que je lis les Tweet du jour. Recette vite faite et vite publiée à la demande de @RogerGuevremont via Twitter et pour Jérem sur Facebook parce qu'il a faim :-)


Risotto à la truite fumée

Pour une belle assiette :
- 100g de riz rond (shinode pour sushi)
- 100g de chutes de truite fumée, rincées sinon c'est trop salé
- 1 petit oignon jaune
- 40cl de bouillon de poisson et crustacé Ariake (on fait avec ce qu'on a sous la main ;-) C'est un peu cher, mais c'est un concentré de saveurs ! Et puis, je n'en utilise pas tous les jours.
- 1 trait de vin blanc sec
- 1 petite poignée de légume (petits pois surgelés)

Faites revenir l'oignon émincé dans une cuillère d'huile d'olive. Une fois blondi, ajoutez le riz. Lorsqu'il est translucide, déglacez au vin blanc. Puis lorsque le vin blanc est évaporé, baissez le feu, ajoutez les petits pois, ainsi que le bouillon louche après louche.

Vérifiez la cuisson du riz (environ 20 min), puis éteignez le feu, assaisonnez au poivre et incorporez les lanières de truite.

Dégustez brulant ou all'onda (encore fluide), comme précise Laura Zavan dans son livre My Little Italy.

Smoked trout risotto, just for one person :

- 100g round rice (I use shinode for sushi recipe)
- 100g smoked trout rinsed otherwise it maybe too salty
- a little onion
- 40cl broth of fish and shellfish, I like using Ariake broth. It is a little bit expensive but so tasty and concentrated !
- a squirted of dry white wine
- a handful of vegetables (I used green peas)

Brown the onion in a spoon of olive oil. Add the rice, when it becomes translucent, deglaze with a little bit of wine. Then, when all wine evaporated, down the heat and add the green peas and the broth, ladle by ladle.

After about 20 min, check rice and shut the heat. Add pepper and trout.

Taste it hot or all'onda (still liquid), as Laura Zavan said in her book My little Italy.

Risotto à la truite fumée - Smoked trout risotto

Risotto à la truite fumée – Smoked trout risotto

Risotto à la truite fumée

C'est le genre de recette vite fait bien fait, qui se mitonne tout seul, pendant que je lis les Tweet du jour. Recette vite faite et vite publiée à la demande de @RogerGuevremont via Twitter et pour Jérem sur Facebook parce qu'il a faim :-)


Risotto à la truite fumée

Pour une belle assiette :
- 100g de riz rond (shinode pour sushi)
- 100g de chutes de truite fumée, rincées sinon c'est trop salé
- 1 petit oignon jaune
- 40cl de bouillon de poisson et crustacé Ariake (on fait avec ce qu'on a sous la main ;-) C'est un peu cher, mais c'est un concentré de saveurs ! Et puis, je n'en utilise pas tous les jours.
- 1 trait de vin blanc sec
- 1 petite poignée de légume (petits pois surgelés)

Faites revenir l'oignon émincé dans une cuillère d'huile d'olive. Une fois blondi, ajoutez le riz. Lorsqu'il est translucide, déglacez au vin blanc. Puis lorsque le vin blanc est évaporé, baissez le feu, ajoutez les petits pois, ainsi que le bouillon louche après louche.

Vérifiez la cuisson du riz (environ 20 min), puis éteignez le feu, assaisonnez au poivre et incorporez les lanières de truite.

Dégustez brulant ou all'onda (encore fluide), comme précise Laura Zavan dans son livre My Little Italy.

Smoked trout risotto, just for one person :

- 100g round rice (I use shinode for sushi recipe)
- 100g smoked trout rinsed otherwise it maybe too salty
- a little onion
- 40cl broth of fish and shellfish, I like using Ariake broth. It is a little bit expensive but so tasty and concentrated !
- a squirted of dry white wine
- a handful of vegetables (I used green peas)

Brown the onion in a spoon of olive oil. Add the rice, when it becomes translucent, deglaze with a little bit of wine. Then, when all wine evaporated, down the heat and add the green peas and the broth, ladle by ladle.

After about 20 min, check rice and shut the heat. Add pepper and trout.

Taste it hot or all'onda (still liquid), as Laura Zavan said in her book My little Italy.

Risotto à la truite fumée - Smoked trout risotto

Risotto à la truite fumée – Smoked trout risotto